Aller au contenu Aller à la navigation principale Aller au footer

Les badges Moodle

Objectifs : 

  • Récompenser les étudiant·e·s  lors de l’achèvement de taches 
  • Engager les étudiant·e·s 
  • Permettre la reconnaissance des compétences comportementales et des savoir-être

Initialement porté fièrement par les scouts, le badge est cet emblème épinglé sur une veste qui montre et atteste de la maitrise d’une compétence par celui qui le porte. L’idée est d’une part de récompenser s·a·on détent·rice·eur pour son savoir-être ou savoir-faire, mais aussi de permettre aux autres, en un coup d’œil de connaitre l’étendue de ses compétences.
À l’instar de ces écussons, les badges Moodle reposent sur des mécaniques similaires.  

  1. Attribution suite à l’accomplissement d’une action 
  • Il est possible de récompenser automatiquement un apprenant suite à l’achèvement d’une ou plusieurs activités. Cela peut par exemple être un badge délivré aux apprenant ·e·s qui auront réalisé toutes les activités du parcours avancé d’un espace de cours. On parle dans ce cas de badges d’accomplissement. 
  • Il est également possible d’attribuer un badge manuellement dès lors que l’évaluation de l’accomplissement de la tâche attendue ne peut être automatisée. Cela peut être une récompense attribuée manuellement par l’enseignant·e aux étudiant ·e·s qui auront été particulièrement investis et aidant dans leur groupe. On parlera cette fois-ci de badges de compétences douces et savoir-être. 
  1. Engagement des étudiants 

Quel que soit le type de badges mis en place, l’objectif est d’inciter les étudiant·e·s à s’investir dans leur parcours de formation, que ce soit en valorisant leur implication dans le cours ainsi que leur engagement auprès de leurs pairs mais également en permettant la reconnaissance de compétences comportementales. 

  1. Ludification des espaces de cours 

Les badges peuvent aussi être utilisés comme des “trophées” obtenus lors d’achèvement, ce qui est une mécanique très présente dans les jeux pour motiver les joueur·se·s à réaliser des objectifs secondaires à la mission principale, et d’ainsi visualiser leur progression. 

Tutoriel

Étape 1 – le choix du type d’évaluation en fonction des objectifs d’apprentissage de votre cours

Les questions à se poser quand on réfléchit à la mise en place d’un dispositif d’évaluation :

  • Quel est l’apprentissage à évaluer?
  • Comment obtenir une preuve de l’apprentissage ?
  • Comment analyser cette preuve de l’apprentissage ?

-> pour vous aider, retrouver une vidéo de présentation du processus d’évaluation

Étape 2 – Choisir l’outil pour concevoir l’évaluation

l’activité Devoir pour le recueil des travaux sous un format de dépôt de fichiers / saisi du texte en ligne : fiche de lecture, synthèse, analyse de texte, dissertation, écrit réflexif, études de cas, résolution de problèmes, projets, présentation vidéo etc.

l’activité Test pour la création d’un suite de questions / réponses de format fermé et/ ou ouvert (QCM, QCU, question numérique, appariement, réponse courte …). Hormis pour des questions de type composition, le test sera autocorrectif. 

la classe virtuelle (synchrone) pour les soutenances de stage, débats, oraux, exposés.

-> pour vous aider : choix de l’outil en fonction du niveau de maitrise attendu

À noter : il est toujours possible d’envisager une articulation d’activités afin d’atteindre vos objectifs d’évaluation. Par exemple, vous pouvez demander le dépôt d’un travail produit sous un format écrit / fichier de calcul et ensuite organiser un passage en classe virtuelle afin de faire une évaluation plus précise sur la démarche des étudiants. 

Étape 3 – Check-list de conseils

  1. Vérifier la liste d’utilisateurs inscrits (étudiants) sur les espaces de cours.

2. Prévenir les étudiants au moins 15 jours à l’avance de l’organisation de l’examen : ses modalités (format, déroulement, temps disponible, matériels nécessaires), les connaissances/ compétences qui seront évaluées, la grille d’évaluation ou la barème d’annotation.
Il est possible d’ajouter les conditions des tiers temps dans “Dérogations utilisateurs” au niveau du Test et Devoir.

3. Pour la conception des activités d’évaluation, consulter la documentation en ligne disponible : https://sup-ubs.fr/ / partie Évaluation à distance. Il est conseillé de :

  • Respecter le cadre règlementaire
  • Privilégier les outils technologiques institutionnels
  • Choisir des modalités d’évaluation et de rendu faciles d’utilisation
  • Anticiper les éventuels problèmes techniques
  • Diversifier les méthodes et formats (écrit/oral)

Le SUP est disponible pour une assistance, un conseil, un test du dispositif a minima 3 à 4 jours avant l’examen.

4. Être joignable le jour J pendant l’examen soit dans une activité Chat sur la plateforme pédagogique, soit par mail.

5. Une fois l’évaluation terminée, la notation peut s’effectuer directement sur Moodle. Sauvegarder si possible les travaux rendus par les étudiants (exports Excel pour le Test / “télécharger tous les travaux remis” pour le Devoir).

La principale cause d’un problème de charge est la connexion simultanée d’un grand nombre d’utilisateurs à un test/devoir ou lors du rafraichissement répété de page par impatience.

  • Les heures d’affluence 

L’affluence sur la plateforme pédagogique Moodle est importante, principalement entre 10h et 16h. Pour l’organisation des examens à distance, privilégier l’usage de toutes les plages horaires d’une journée. Pour éviter les pics simultanés sur des heures de pointes (10h00, 14h00 notamment), il est conseillé de déplacer simplement d’une dizaine de minutes les heures de débuts d’épreuves.

  • Navigateur d’accès à la plateforme pédagogique

Il est conseillé d’utiliser le navigateur Firefox.

Activité Devoir 

Le dépôt de fichiers sur l’activité Devoir est limité à 250 Mo par dépôt par étudiant. En cas de fichiers très volumineux (comme le dépôt de videos) demander aux étudiants d’utiliser le service Volumen disponible sur l’Espace Numérique de Travail et d’envoyer le lien créé (activer la remise de texte dans les paramétrages du devoir). Le dépôt peut aller jusqu’à 5Go et sera disponible jusqu’à 30 jours. 
Il est conseillé d’utiliser la date limite paramétrable permettant un temps de dépôt supplémentaire au delà de la date de remise indiquée à l’étudiant (évite les problèmes sur les dépôts de dernière minute notamment, le retard est indiqué en rouge ensuite).

Plus d’informations : mise en place d’une activité Devoir 

  • Outil de détection du plagiat : Compilatio 

Il est conseillé de privilégier les soirées pour effectuer les analyses afin d’éviter la plage horaire 9h-16h particulièrement utilisée par les usagers. Si Moodle est utilisé pour les analyses de documents, vous vous pouvez programmer les analyses pour qu’elles soient effectuées par exemple durant la nuit. 

Activité Test

En complément, quelques bonnes pratiques pour limiter la charge et les risques de saturation côté serveur :

  • Optimiser le nombre de pages : plus il y aura de pages, plus il y aura d’actions des étudiants (validation de chacune), plus il y aura de charge côté serveur … idéalement préférer plusieurs questions par pages. Il est aussi conseillé d’éviter des pages trop lourdes (contenu riche, vidéo directement stockée sur une question …) à charger.
    • En pratique : Pour un test avec 100 étudiants et 30 pages, 3000 occurrences seront créées sur le serveur.
  • Donner un temps de réponse disponible suffisant : l’activité Test n’est pas pertinente pour tester la rapidité de réponses des étudiants … laisser un temps estimé d’au moins 30 secondes par question (nombre de questions total divisé par le temps disponible donné), plus s’il y a une question par page.
    • En pratique : Pour un test avec 100 étudiants et 30 pages, si le temps de réponse disponible est de 10 minutes, l’étudiant aura un temps de réponse par question de 20 secondes et le nombre important de validations simultanées engagées risquent de ralentir l’accès au serveur.

Pour lisser l’afflux simultané et les rafraichissements de pages liés au lancement d’une activité Test, un compte à rebours préviendra de la date d’ouverture du test aux étudiants, il sera lancé automatiquement.

  • Pour des grandes promotions (200+), possible de diviser en deux groupes sur des temps séparés (décalés de 10 minutes par exemple, ou annoncer une heure et ouvrir en réalité l’accès 10 minutes avant en s’assurant que le temps disponible est le même pour tous) pour la réalisation des tests.

En pratique : plus le nombre de répondants est élevé, plus les points précédents sont valables.

L’activité a l’avantage de permettre une correction automatique. Il est impossible de s’assurer à 100% de l’intégrité des réponses données par les étudiants. Le test est une méthode plus adaptée pour l’évaluation continue déterminant une partie de la note globale d’un enseignement par exemple.

Plus d’informations sur l’activité Test :  l’activité Test pour créer des questionnaires à visée sommative

Activité Classe virtuelle SVI Via / Teams

L’outil de classe virtuelle SVI Via/Teams permet de se réunir à distance de manière synchrone.

Pour une évaluation de type soutenance individuelle ou en groupe restreint (enseignant, maître de stage, étudiant concerné), il est conseillé de créer la session directement depuis le site / l’application. Cela permettra notamment d’y inviter des extérieurs.

Plus d’informations : évaluation d’un exposé oral à distance synchrone ou asynchrone 

Il n’est techniquement pas possible d’empêcher la fraude lors des examens à distance sur la plateforme pédagogique. Il convient à chaque enseignant de rédiger des sujets d’examen permettant de vérifier le raisonnement acquis de l’étudiant, par exemple, quand cela est possible. Chaque type d’activité présente néanmoins des possibles pour limiter la fraude.

L’activité Test offre la possibilité de mélanger les éléments de questions et de réponses, de mettre un temps disponible, et de piocher dans des questions aléatoires parmi une base donnée que vous aurez créé (les étudiants pourront ainsi avoir des questions différentes).

Au niveau de l’activité Devoir, l’outil de détection de plagiat Compilatio permettra de vérifier les fichiers rendus en recherchant les similitudes entre les fichiers et ceux de sa base de données composée de documents numériques (en libre accès sur Internet), ainsi que de documents déposés par l’université comme les travaux d’autres étudiants.

Pour rappeler la responsabilité des étudiants, un document d’engagement mentionnant qu’ils ne font appel ni à un moteur de recherche ni à de tierces personnes pour les aider a été adressé aux étudiants par une communication de la Présidente après la CFVU du 26/11.

L’identité des étudiants ne peut pas être garantie néanmoins sur la plateforme pédagogique :

– une identité de connexion (identité numérique UBS > Login et mot de passe) existe
– des logs de connexions sont existants
– par la nature du sujet d’examen, s’assurer que quelqu’un qui n’a pas travaillé le cours ne saura éventuellement pas où chercher pour obtenir la réponse souhaitée

Vous trouverez une page d’information sur le plagiat à destination des étudiants.


Un scénario pédagogique décrit de façon détaillée chacune des séances d’un enseignement. La rédaction d’un scénario pédagogique est une étape importante dans le processus de conception de son cours afin de mieux garantir l’atteinte des objectifs. Cette formation se destine aux
enseignants qui souhaitent s’appuyer sur des outils de scénarisation pour favoriser l’apprentissage de leurs étudiants.

À l’issue de cet atelier, vous serez capable de construire une séquence pédagogique et mettre en cohérence les objectifs pédagogiques, les activités d’apprentissage et les évaluations.

Consulter le module

Un syllabus de cours décrit toutes les informations relatives à votre cours. Il explique sur quoi porte le cours et comment il s’organise : les contenus abordés, les objectifs, les modalités d’évaluation, les règles de fonctionnement.

Cette formation vous permettra de réaliser une fiche descriptive complète de votre cours. Vos étudiants auront à leur disposition l’ensemble des informations nécessaires à la réussite de
votre cours.

Consulter le module

L’approche par compétences est une manière d’organiser les enseignements et les apprentissages de façon à soutenir le développement de compétences. Cette démarche se traduit notamment par la mise en place d’un référentiel de compétences qui constitue le point de départ pour mettre en place des modalités d’apprentissage et des modalités d’évaluation.

Consulter le module

Ce module propose une démarche structurée pour concevoir et produire un cours qui intègre de la distance.

La phase de conception prévoit de structurer les contenus de son cours en définissant ses objectifs d’apprentissage, en choisissant des activités (ou méthodes) et des modalités d’évaluation en cohérence avec les objectifs.

La phase de production passe par la planification et le développement des ressources et son intégration dans la plateforme pédagogique Moodle.

Consulter le module

La mise en place d’une évaluation des enseignements par les étudiants (EEE) devient progressivement une exigence (arrêté du 30 juillet 2018 fixant le cadre national des formations conduisant à la délivrance des diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle et de master).

L’EEE se présente comme un dispositif d’enquête systématique qui consiste à recueillir l’avis des étudiants sur leur expérience d’apprentissage. Ce type d’outil vise à identifier les forces et les faiblesses d’un enseignement afin d’y apporter des améliorations. Cette séance vous donnera des pistes pour vous aider à construire un questionnaire d’évaluation.

Consulter le module

Cet article a-t-il été utile ?

0
0 Commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal